Financement

Seuls 22% des Français envisagent de faire appel à un courtier plutôt qu’à une banque pour trouver un crédit immobilier. En comparaison, ils sont 60% à faire ce choix au Royaume-Uni et 50% en Espagne.

Cela permet d’obtenir certaines faveurs commerciales que les banques n’accorderaient pas automatiquement à leur client. L’exonération des pénalités de remboursement anticipé ou de garanties, par exemple. En effet, le courtier tiendra un rôle d’avocat auprès de la banque tout en apportant des conseils techniques sur les montages requérant des notions pointues.

Pour négocier un prêt intéressant, il est important de détenir un apport personnel, en général compris entre 10 et 20% du montant total du bien à acquérir. Celui-ci comprend tous les fonds propres : Livret A, PEL ou CEL, assurance-vie, etc

Dans le calcul de votre budget ne pas oublier :
Les frais d'agence
Les « frais de notaire »
La garantie que les banques exigent sur le bien que vous achetez. Elle peut prendre différentes formes (hypothèque, caution...) et représente un pourcentage du montant de votre emprunt.
L'assurance emprunteur : obligatoire, elle qui vous couvre, ainsi que vos proches, en cas de décès/PTIA (Perte Totale et Irréversible d'Autonomie).

Partager
Prestataires en mesure de répondre à cette demande
Sélectionnez votre ville